21/07/2007

si et seulement seul...

comment on peut être si bien entourée... si aimée... si remplies d'attentions amicales... si bien avec les gens... si heureuse parfois... si pleine de larmes de joies en reçevant un sms inatendu et si plein d'"amour amis"...  et pourtant parfois... me sentir si seule...

Si je devais mourir demain je leur dirais à tous combien je les aime...

Et si je déborde parfois... c'est juste que je suis trop vraie... dommage que je me rapelle pas toujours ce que je dis... et que je contrôle pas ce que je fais... tout juste le contraire de ce que j'ai envie... je pense que ce soir spa sera sans moi... il m'attendra derrière son comptoir... tant pis pour moi... tant pis pour lui... mister pink... qui vivra verra...

La culpabilité est une maladie de merde... qui détruit tout autour d'elle...

Valou discour décousu... comme elle...

comme me l'a dit hier "l'ami" à ma déclaration la guérisson passe parfois par des chutes mais avec vous autour de moi les chutes sont moins dure et moins longue...

Laisse toi aller si ça te fait du bien valou... mais fait attention il ne faut pas qu'après avoir remonté la pente du redescende a nouveau... tu es une fille trop bien pour ça...

Mais valou "Miss Hyde" est pas une fille si bien que ça... elle sait même faire mal parfois... mais elle s'en remet mal... très mal...

 

Voilà c'était le post d'une fille complètement à l'Ouest de ses baskets... qui grandit... mais qui aime trop... et mal....

15:18 Écrit par valou dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Alllezzzz, bouge-toi, vas au Franco, et déchaîne-toi, ça te fera le plus grand bien. Tu en reviendras super ravie je parie ;-)

Écrit par : zabou | 22/07/2007

zabou tu imagine même pas... comme j'en suis revenue ravie...........mais pas que de spa.... :):):):):):):):):)

Écrit par : valou | 22/07/2007

Aaah ben tu vois :-)
Et pas que de Spa....rhoooo ;-)))
Super pour toi

Écrit par : zabou | 23/07/2007

Bienvenu au club! "Aimez-moi"... Mais d'où nous vient donc ce besoin vital des autres? D'aussi loin que je me souvienne, de ma prime adolescence, faisant l'impasse sur les 13 ans de parenthèse, pour ensuite replonger dedans dès ma renaissance, je suis un social-né, un rassembleur, qui prend plaisir à faire plaisir, à rencontrer et connecter les gens.
Et pourtant, comme tu l'analyses si justement, parfois si seul, alors que nous sommes bien souvent le piliers, l'élément central, le dénominateur commun de l'ensemble de notre relationnel... Injuste place que la notre, et pourtant, c'est là que nous nous sentons bien!

Écrit par : Bandhi | 11/09/2007

Les commentaires sont fermés.